L’œuvre est également accessible sur le site de Boris Dumesnil-Poulin : https://tele-chevreuil.ca/

 

Regart, centre d’artistes en art actuel, présente Télé-Chevreuil, une œuvre numérique de Boris Dumesnil-Poulin. L’œuvre évolutive sera logée sur le site de Regart pour un an à partir de la mise en ligne le 15 octobre, où le public pourra observer les développements de Télé-Chevreuil. Une diffusion en galerie aura lieu du 5 novembre au 3 décembre.

Télé-Chevreuil présentera une série de vidéos qui mettent en scène des images animées, ralenties ou immobiles. Les séquences qui se retrouvent dans le projet sont puisées à partir d’une banque d’images tirées de voyages et de tournages en nature. Un programme numérique contrôlera et génèrera un flot d’images en modifiant la vitesse et en créant des compositions aléatoires. Petites téléportations dans la vie secrète de plantes, de rivières et de montagnes, Télé-Chevreuil s’inscrit dans une approche contemplative de l’image télévisuelle, tournée vers la durée, la décroissance, vers une immersion méditative du regard. L’aspect cyclique du projet est incarné par des images, des personnages ou des thèmes récurrents. «Par la répétition, de petits récits sont brodés en filigrane dans la durée». De nouvelles captations seront produites et intégrées à la banque de données qui nourrit la diffusion annuelle en continu, «assurant que la diffusion Web se renouvèle et génère de nouvelles possibilités pour le public.»  

Télé-Chevreuil s’inspire du concept de slow TV (télévision lente), une tendance médiatique tournée vers la diffusion en continu de séquences de longue durée, qui tentent de capturer dans son intégralité un événement ou un phénomène naturel. Le projet s’inscrit dans la programmation Décroissance grâce au ralentissement du regard, par une économie de l’attention plutôt que de la consommation. La slow TV se fait le penchant contemplatif d’une télévision contemporaine en accéléré, bourrée de chaînes et de contenus variés.

L’aspect numérique du projet permet une accessibilité plus grande et apporte à se questionner sur les problématiques de la diffusion physique et l’autonomie de la pratique artistique. Regart vous invite dès le 15 octobre à visionner Télé-Chevreuil de manière synchrone sur notre site.