bandeausiteweb

Dans la Vitrine des membres du 28 avril au 24 juin, le travail de Jean-François Lahos avec Je suis Sisyphe : Un iceberg de boules multicolores se brise, s’écroule et tente de se reconstruire perpétuellement au gré du marché boursier et des changements climatiques.
À la fois portrait et métaphore de l’environnement social, politique et économique. Le projet est inspiré de comportements chroniques et actuels observables lors de la chute de certaines civilisations, telles l’exploitation
sans borne des ressources non-renouvelables et la stratification économique de la société.

Démarche

Jean-François Lahos s’intéresse principalement et de manière soutenue, à deux éléments : la topologie et la condition humaine. Dans sa pratique artistique, il travaille l’aspect formel dans une esthétique d’abstraction de la matière. Une esthétique tenue pour acquise par les utilisateurs d’outils informatiques contemporains. Selon l’artiste, cette dernière sous-tend une superficialité exprimant étrangement bien les décisions actuelles de l’humain quant à son environnement. Explorer cette distance concept-matière et faire émerger de nouveaux univers en intriquant plusieurs espaces au même instant fascinent l’artiste et deviennent des moteurs de sa création.

Afin d’exposer différentes représentations possibles d’un même sujet, sa topologie est décomposée et manipulée avec des opérations géométriques réversibles. Des univers parallèles cohérents se découvrent alors. En jonglant avec différentes dimensions, les expériences générées vont de la danse d’une main se métamorphosant en peintures vidéos abstraites à des feuilles d’arbres devenant musiciennes en passant par des sculptures en polyèdre issues de corps dans différentes postures. L’observateur se retrouve ainsi dans une dimension qui lui était encore inconnue, voire inaccessible jusqu’alors.

Bio

Jean-François Lahos naît en Beauce en 1974. Auprès de son père inventeur, il développe son côté créatif, sa dextérité manuelle et sa curiosité scientifique. Sa mère lui apprend l’importance de la culture à travers la langue, la musique et l’actualité. Il part pour Sherbrooke où il obtient un baccalauréat en génie informatique en 1997. Ensuite il œuvre en robotique en recherche et développement dans le domaine de la dé-foresterie pendant 5 ans. En carence de liberté et de création, il se dirige vers les arts par l’entremise du Cégep Beauce-Appalaches et de l’Université Laval où il obtient une bourse Maître Line Ouellet en nouveaux médias en 2005.

Ensuite, l’artiste peaufine sa démarche autour des notions de topologie et d’observations sur la condition humaine. Il fait des résidences et expose et à Québec, Chicoutimi, Lac Etchemin, en France et Belgique.

Parallèlement, il a enseigné la modélisation et la conception d’image à Québec, à La Maison des Métiers d’Arts et au Collège O’Sullivan. Il fait un stage de quelques années avec le sculpteur Jean-Pierre Morin afin d’apprendre les rudiments de la fabrication d’oeuvres monumentales. Suite à cette formation, il démarre en 2009 sa propre entreprise de réalisation de maquettes numériques et de soutien à la réalisation d’oeuvres d’arts.

Menu Title
×