Dans le cadre de la rentrée culturelle, Regart, centre d’artistes en art actuel, entame sa programmation 2015-2016 avec une exposition collective audacieuse : Forme élargie / Expanded Form, présentée du 18 septembre au 25 octobre. Donnant le ton à l’ensemble de sa programmation annuelle qui mettra en lumière la sculpture, l’exposition d’ouverture regroupe six artistes du Canada et de l’international et est co-commissariée par Amélie Laurence Fortin (Québec), directrice générale et artistique de Regart et Paweł Kamiński (Pologne), commissaire indépendant.

C’est inspirés par la pensée de Rosalind E. Krauss, tout en se questionnant sur la sculpture comme jeu interdisciplinaire après la postmodernité, que les deux commissaires abordent l’exposition de la rentrée d’automne. Les six artistes : Lois Andison (Toronto, Canada), Chris Curreri (Toronto, Canada), Fred Laforge (Montréal, Canada), Jacinthe Lessard-L (Montréal, Canada), NaoKo TakaHashi (Londres, Royaume-Uni) et Mathieu Valade  (Saguenay, Canada) révéleront une variété d’aspects de l’évolution de la sculpture depuis la moitié du siècle dernier. L’exposition Forme élargie / Expanded Form  veut confirmer qu’effectivement « des choses assez surprenantes ont été appelées sculpture »
(référence : Krauss, 1979).

Cette année, Regart réitère avec une exposition collective de l’envergure des expositions Chantier (2014) et Hétérotopie (2012), développant ainsi un nouveau rendez-vous automnal. Le public est convié à découvrir un corpus d’œuvres traitant de la diversité des pratiques sculpturales d’aujourd’hui. En galerie, Lois Andison  présentera une œuvre cinétique, interprétation poétique de notre exposition quotidienne à la tragédie des autres à travers les médias. C’est par la photographie que Chris Curreri aborde la sculpture en référant à l’idée historique et artistique du modèle dans l’atelier. Fred Laforge, un des pionniers de la sculpture réalisée à l’aide de l’impression 3D, proposera un ensemble sculptural et pictural qui interroge notre rapport à la physionomie. Jacinthe Lessard-L transpose son intérêt pour l’univers de la photographie et ses outils dans le champ de la sculpture à travers la représentation du négatif. Pour Naoko Takahashi, Regart deviendra un véritable laboratoire naturel en perpétuel changement pendant l’exposition. Finalement, Mathieu Valade proposera deux œuvres se répondant. Une dans la Vitrine de Regart et l’autre hors des murs qui s’immiscera de façon monumentale dans le décor lévisien et sera visible du nouveau terminal du traversier.

 

Regart désire remercier le Conseil des arts et des lettres du Québec, la Ville de Lévis, le Ministère de la culture et des communications dans le cadre de l’Entente de développement culturel intervenue avec la Ville de Lévis, Un merci spécial à Avatar partenaire du projet ainsi que tous les autres partenaires, les artistes et ses membres.

———-

With the beginning of a new season, Regart, centre d’artistes en art actuel launches its 2015–2016 programming with a bold group show: Forme élargie / Expanded Form, presented from September 18 to October 25. Setting the tone for this year’s programming and its emphasis on sculpture, the opening exhibition brings together six artists from Canada and abroad and is co-curated by Regart’s artistic and general director, Amélie Laurence Fortin (Quebec City, Canada) and the independent curator Paweł Kamiński (Warsaw, Poland).

With this fall’s exhibition, the two curators, inspired by Rosalind E. Forme élargie / Expanded Form Krauss’s ideas, consider sculpture beyond postmodernity as a form of interdisciplinary game. The six artists—Lois Andison (Toronto), Chris Curreri (Toronto), Fred Laforge (Montreal), Jacinthe Lessard-L. (Montreal), NaoKo TakaHashi (London, United Kingdom) and Mathieu Valade (Saguenay, Canada)—shed light on various aspects of sculpture’s evolution in the second half of the last century. Forme élargie / Expanded Form aims at confirming that, indeed, as Krauss wrote in 1979, “rather surprising things have come to be called sculptures.”

Once again this year, Regart presents an ambitious group exhibition, similar in scale to Chantier (2014) and Hétérotopie (2012), putting a new not-to-be-missed event on the cultural agenda. The public is invited to discover a selection of works evidencing the great diversity of contemporary sculpture. Lois Andison presents a kinetic sculpture, a poetic interpretation of our daily exposure, via the media, to the tragedies experienced by others. Through photography, Chris Curreri addresses sculpture with the historical and artistic figure of the model in the studio. Fred Laforge, among the pioneers of 3D-printed sculpture, presents a sculptural and pictorial ensemble questioning our relationship to body diversity. Jacinthe Lessard-L. transposes her interest in photography and its tools into the field of sculpture through the representation of the negative. For Naoko Takahashi, Regart becomes a natural laboratory, in constant evolution throughout the entire duration of the exhibition. Finally, Mathieu Valade presents two pieces, different yet in dialogue with one another: the first installed in Regart’s front windows, and the other outside the gallery walls and visible from the new ferry terminal, being monumentally integrated into the local surroundings of Lévis.

Regart wishes to thank Quebec’s Conseil des arts et des lettres, the City of Lévis, the Ministry of Culture and Communications through the Entente de développement culturel with the City of Lévis, as well as its partners, the artists and its members. Special thank to Avatar. 

Menu Title
×