Éclectique, sensible et multidisciplinaire, Comme un chien dans un chien dans un jeu de quilles commémore le 30 ans de Regart. 

La programmation 2016-2017 marquera les trente années d’activités de Regart, centre d’artistes en art actuel. Le centre d’artistes lévisien profite donc de la rentrée culturelle pour célébrer et lancer l’exposition commémorative Comme un chien dans un jeu de quilles, commissariée par Jeanne Couture. L’exposition regroupe les artistes Jacques Samson (Québec) & Marianne Burlew (Ottawa), Guillaume Légaré (New York), Patrick McFarlane (Moncton), le Collectif de la Dérive (Baie-Comeau), ainsi que Jean Coulombe (Québec) & Hugo Nadeau (Montréal). Comme un chien dans un jeu de quilles est présentée du 16 septembre au 23 octobre. Un vernissage avec performance poétique et séance tatouage se tiendra le 16 septembre à 17h, en présence des artistes. De plus, dans le cadre des Journées de la Culture et du Festival international du conte Jos Violon de Lévis, des activités en lien avec l’exposition seront organisées.

Se déployant en galerie et dans l’espace public, Comme un chien dans un jeu de quilles rassemble des artistes dont les pratiques font un clin d’oeil au territoire fluvial, à l’histoire géographique du centre et aux directions artistiques qu’il a pris à travers les années. Faisant écho à la faune maritime et nocturne de la rue St-Laurent, Patrick McFarlane installera temporairement un studio de tatouage. Le Collectif de la Dérive, pour sa part, nous renverra aux premières expositions du centre créant une oeuvre in situ autour de la thématique du fleuve et de l’exploitation de ses ressources naturelles. Guillaume Légaré produira sur place une série de photographies explorant la technique de la chronophotographie. De plus, pour créer un trait d’union entre les débuts du centre et son 30e anniversaire, la commissaire a formé deux duos intergénérationnels, Jacques Samson &  Marianne Burlew ainsi que Jean Coulombe & Hugo Nadeau, qui travailleront conjointement pour la première à des oeuvres sculpturales et poétiques.

Dans le cadre de Comme un chien dans un jeu de quilles, le centre devient à la fois un lieu de rencontre, un terrain de jeux et d’expérimentations multiples où arts visuels, métiers d’art, art populaire, tatouage et histoire sont matière à création et à réflexion. D’abord invités à participer à de courtes résidences, les artistes ont créé des œuvres originales répondant à l’espace de diffusion et à l’environnement qui les accueillent. Autrefois haut lieu du bowling du secteur de la Traverse, le bâtiment où se trouve le centre Regart depuis 2011 a vu bien des championnats des réserves et des abats, tout comme ce lieu de diffusion qui soutient, contre vents et marées, les pratiques artistiques d’expérimentation depuis 30 ans. Comme un chien dans un jeu de quilles se veut un hommage à ce passé tumultueux et riche, mais aussi un regard engagé sur l’avenir l’avenir d’un centre qui ne cesse de se renouveler.—

Comme un chien dans un jeu de quilles

Jacques Samson & Marianne Burlew, Guillaume Légaré, Patrick McFarlane,
le Collectif de la Dérive, Jean Coulombe & Hugo Nadeau

Commissaire: Jeanne Couture

Du 16 septembre au 23 octobre 2016
Vernissage vendredi 16 septembre  17h

Les Journées de la Culture :
Réalisez des graffitis éphemère à l’aide d’un pigment de moules broyéées créé par le Collectif de la dérive, 30 septembre au 2 octobre
Prenez part à une visite commentée donnée par Jeanne Couture la commissaire de l’exposition afin de découvrir le travail des artistes, 2 octobre 13h

Festival international du conte Jos Violon de Lévis : 22 octobre, 19h

Menu Title
×