Pour inaugurer le tout nouvel espace d’exposition de Regart, la verrière de l’ancienne gare intermodale, l’artiste lévisien Robin-Dimitrije Gosselin-Monasevic (RDGM) dévoile Vision 3K, sa plus récente série de sculptures. Ce triptyque d’oeuvres est composé de kaléidoscopes interactifs en bois de grand format. Ces travaux découlent de réflexions sur les concepts d’identité et de forces sociales; de pression, d’influence, de désillusion, d’étonnement et d’absurdité. Nous naviguons dans nos vies quotidiennes remplies de sur-stimulation et d’illusions hypnotisantes pour des choses qui n’existeront jamais ou qui sont tout simplement complètement fallacieuses. Il y a certains ordre dans nos vies qui sont créés par de faux paradigmes, qui sont si fortement ancrés dans nos visions de notre propre monde qui donne l’illusion d’être vrais. Vision 3K permet et donne l’occasion aux visiteurs de se rendre compte qu’ils peuvent contrôler ces illusions.


Robin-Dimitrije Gosselin-Monasevic est un sculpteur de Lévis, Québec. Diplômé d’un baccalauréat de l’Université du Hertfordshire en 2016 et d’une maitrise en sculpture au Royal College of Art de Londres en 2019. Il pratique maintenant à Lévis. Robin-Dimitrije travaille à partir de matériaux trouvés, recyclés et bruts. Il explore à travers son travail, les concepts d’identité et de forces sociales de pression, d’influence, de désillusion, d’étonnement et d’absurdité. Ces concepts se manifestent également à travers des performances théâtrales. Des œuvres reflétant nos aliénations au jour le jour, mais aussi la persévérance de continuer, l’effort et le désir de compréhension.

Robin-Dimitrije a reçu le prix Moulin La Lorraine en 2013, le prix Peter Arnold en 2016, a gagné le Concours d’œuvres d’art de diffusion culturelle de Lévis en 2017, et a reçu une distinction pour sa thèse de maîtrise en 2018 intitulée : What the hell is going on around here?