Lorsque le virus s’est abattu sur le Québec, la cohorte de finissants du programme d’arts visuels du Cégep de Lévis-Lauzon préparait ses deux expositions de fin d’études à Regart, centre d’artistes en art actuel et au Centre d’exposition Louise-Carrier. Depuis, les étudiants ont continué à travailler sans relâche pour présenter leurs nouvelles oeuvres dans un centre d’exposition virtuel. Les 16 finissants et finissantes sont fiers de vous inviter à un vernissage virtuel le jeudi 14 mai dès 19h pour célébrer avec vous la clôture de cette aventure. Les expositions seront présentées du 12 mai au 15 août 2020.

Dans la galerie virtuelle Regart, l’exposition Quand le chaos s’organise, c’est le début de la fin, dont l’inspiration se trouve dans la diversité confuse de la cohorte et aussi dans l’assimilation mutuelle des personnalités de chacun tout au long de leurs études, présente un tout d’une grande originalité. Les étudiants y présentent leurs visions hétéroclites du monde, les expressions variées de la vie ainsi que leurs perceptions diversifiées de la société. Cette exposition marque le début de la fin de leur cohorte.

L’exposition Le jugement dernier, dans la galerie virtuelle Louise-Carrier, marque la fin de leurs études. Celle-ci présente à la fois une continuité avec la précédente et un écho à la situation aux allures apocalyptiques qui en est la trame de fond. Les œuvres d’art réalisées à la maison, entre deux classes virtuelles, laissent voir des réflexions personnelles et des expérimentations formelles diversifiées. Pour les finissants, le confinement a permis d’exprimer une remise en question du monde et des sentiments plus profonds, ainsi que de développer une plus grande découverte de soi et des autres.

Chaque finissant invite le public à découvrir en ligne les talents que la cohorte a développés durant son parcours académique. C’est une occasion de voir ce que la relève artistique a à vous offrir et, pour eux, de savoir ce que leurs oeuvres provoquent auprès du public. Vous pourrez y briser l’isolement sans contrevenir aux mesures émises pour protéger la santé publique puisque l’événement se tiendra dans une galerie virtuelle.