Du 7 février au 15 mars 2020, Figures sans visage : de présences et d’absences présentera un corpus d’œuvres issues d’une recherche sur l’apparition et la disparition des figures. Fanny H-Levy donnera aussi à voir les traces de son occupation dans la galerie. Ses actions dessinées marqueront l’espace sur plusieurs semaines, se poursuivront pendant l’exposition, nous verrons comment le dessin devient l’empreinte autant des respirations du corps traçant, que ce qu’insuffle le lieu. Fanny H-Levy s’approprie Regart comme laboratoire de recherche où sont non seulement questionnés les va-et-vient de sa pratique, mais aussi ceux de la figuration d’un contexte occupé de manière transitoire.

Figures sans visage : de présences et d’absences sera l’amorce d’un projet visuel et sonore autour de la figure du dormeur.

Démarche

Ma recherche est habitée par la tension qui s’exerce entre la présence et l’absence, l’apparition et la disparition, le dedans et le dehors des figures. Ma pratique du dessin, volontairement rudimentaire et austère, sonde ces phénomènes sous différentes formes d’actions performatives. Elles ont lieu à l’atelier ou in situ dans différents lieux. La pratique se déploie par des actions de dessins, d’installations, de cocréations dans la communauté, et dans l’espace public par des dispositifs de dessin participatif. Dessiner est selon moi, une action artistique, politique et sociale de résistance à l’effacement et à la disparition.

C’est par ces actions que je me suis intéressée à la figure comme espace en friche à parcourir. Territoires qu’à l’atelier je re-trace, et dans d’autres lieux je figure, tentant de faire émerger mes propres figures fantomatiques, sans visage.

Biographie

Fanny H-Levy vit et travaille à Québec depuis 2009. De retour aux études après une maîtrise d’arts plastiques-design-médias numériques obtenue en 2006 à Paris-Sorbonne, elle finalise actuellement son diplôme de maîtrise en arts visuels à l’Université Laval.

Artiste en arts visuels et pédagogue dans les milieux aux problématiques sociales et de santé mentale, Cette implication alimente et soulève des questionnements intrinsèques à sa recherche sur les rapports collectif et intime à l’altérité.

Fanny H-Levy a présenté plusieurs expositions solo et collectives, en France et au Québec (Musée de la civilisation, Art mûr, Exo mars). Elle initie plusieurs projets de médiation culturelle (2016, 2017) et est à l’origine de dispositifs de dessin participatif présentés à Montréal et Québec (2018, 2019). Elle participe en tant que coréalisatrice à la série de films courts Créateur de liens, portant sur quatre artistes issus de l’immigration œuvrant dans la Communauté de la ville de Québec. Elle travaille actuellement à la coréalisation d’un film sur l’action de l’art et de la santé mentale.