[English]

Au milieu des bureaux empilés est un projet interdisciplinaire né de la conviction qu’il est impératif de peupler les écoles de ces conversations singulières où la parole tente de refaire la société. Le projet aspire ainsi à  crédibiliser la voix des jeunes en ce qui a trait au débat actuel sur l’éducation afin de leur permettre de se réapproprier le pouvoir associé à leur parole. Chaque phase du projet s’amorce selon un protocole prédéfini. Verviers infiltre des écoles secondaires en offrant d’animer un atelier de thé, ce qui lui permet de détourner l’utilisation d’une salle de classe afin de créer un espace intellectuel sécuritaire et alternatif où les élèves peuvent repenser le système scolaire à l’intérieur même de l’institution responsable de son application. Aspirant à saisir ce qui caractérise ces rares rencontres dont les traces perdurent après l’échange, Verviers amorce ensuite un processus de recherche qui informe ses interventions. Les conversations tirant leur puissance de leur état de mouvement constant, le recours à des modes de recherche discursifs reviendrait à leur retirer leur force. Ainsi, l’artiste choisit de penser l’échange comme un objet esthétique et d’avoir recours au dessin pour dégager la structure de chaque conversation. La présente exposition, par la présentation d’un corpus combinant extraits de conversations, traces du processus, vidéo et dessins, élabore un postulat politique sur notre rapport à l’éducation. Elle constitue l’aboutissement d’une démarche de longue haleine élaborée au fil de conversations dans des écoles du Québec et de la Suisse; démarche que l’artiste poursuivra sur place en infiltrant des écoles de Lévis dans le cadre d’une résidence avec Regart.   En résidence du 14 octobre au 7 décembre 2019
 

 
Vernissage vendredi 8 novembre 2019 dès 18h en commun avec celui d’indexE de Sarah Chouinard-Poirier

 

 

Exposition du 8 novembre au 15 décembre 2019

 


 

Anouk Verviers est une artiste interdisciplinaire qui vit et travaille à Montréal, Qc. Elle crée des lieux mobiles qui abritent et stimulent des conversations  où les individualités se conjuguent différemment. S’inscrivant dans des communautés en tant qu’artiste, elle développe des projets collaboratifs de longue durée qui lui permettent de pousser sa réflexion sur le rôle de l’artiste et de l’art dans la société.

Détentrice d’un baccalauréat de l’UQÀM, elle a notamment travaillé avec le Centre d’artistes Dare Dare, la FAC de Saint-Lambert et la Galerie Art Mûr, et a réalisé une résidence de production à La Pocatière avec VRillE Art actuel. Elle fut cette année, l’artiste en résidence à Carleton-sur-Mer avec Vaste et Vague, et a réalisé une résidence en Suisse avec Dogo Residenz.